Modele de veste redingote

Sur des sorties plus formelles le manteau a été porté avec une paire de Cachemire rayé pantalon du matin: (rayures de Cachemire se réfère à la conception sourdine en noir, argent et gris anthracite, pas les fibres de la toile.) Cependant, des pantalons de chèques en sourdine ont également été portés dans des situations légèrement plus informelles. Conformément aux règles fixées pour la robe du matin, les pantalons correspondant au manteau étaient considérés comme une alternative un peu moins formelle. En yiddish, une robe de redingote est connue comme un Frak, un sirtuk, ou un kapotteh. Une partie de l`ourlet fendu à l`arrière de la robe est arrondie afin de ne pas exiger tzitzit. Les boutons sont généralement faits pour aller juste sur la gauche sur la plupart des manteaux de robe juive, en particulier ceux portés par les Juifs Hasidiques. C`est une robe noire à la mode pour les femmes. Ce manteau de pleine longueur est livré avec la conception argentée sur le matériel tissé noir de tapisserie. En outre, il a une couleur doublée avec doublure en satin à l`intérieur. C`est un manteau de variété que vous pouvez porter pour les fêtes. Il ira bien avec tous les attires modernes. Soyez intelligent et élégant en portant cette excellente couche.

C`est une conception moderne de manteau de robe pour le costume d`Anarkali. Ce manteau bleu est magnifiquement brodé avec un design fleuri. Il devient à la mode de nos jours. Vous pouvez le porter pour les fêtes et les mariages. Il vous donnera un style spécial et tout le monde vous louera pour votre sens de la mode. Dans le monde de la yeshiva lituanienne, de nombreuses personnalités portent un manteau de robe noire également connu sous le nom de kapotteh (accompagné soit d`un chapeau Homburg ou Fedora) que l`usure formelle. Ces dernières années, de nombreux rabbins Sefardi portent également une robe de redingote similaire. Le manteau de la robe des Juifs non hassidiques est habituellement réservé à une yeshiva de Rosh, (peut-être aussi le mashgia`h et autres rabbins supérieurs de la yeshiva) et d`autres rabbins tels que les rabbins communaux importants et quelques rabbins en chef. Sur une autre note, les manteaux de robe, quoique souvent dans d`autres couleurs que le noir, survivent jusqu`à ce jour de façon récurrente dans les uniformes du personnel de l`hôtel.

De même, il a survécu dans l`usure des femmes, aussi souvent dans d`autres couleurs que les tons noirs ou sombres traditionnels. Vers les années 1880 et de plus en plus à l`époque édouardienne, une adaptation du manteau d`équitation appelé un manteau de Newmarket, dans peu de temps et depuis connu comme un manteau du matin, a commencé à supplanter la robe de redingote comme journée complète. Une fois considéré comme un manteau de sport équestre occasionnel, le manteau du matin a commencé à devenir lentement à la fois acceptable, et de plus en plus populaire, comme une journée de la ville de jour standard alternative à la robe de redingote, une position que le manteau du matin jouit à ce jour. Les accessoires appropriés à porter avec le manteau de la robe comprenaient un chapeau haut de forme non pliable et un boutonnière dans le revers. Un chapeau de Homburg était considéré comme trop informel à porter avec une robe de matin formelle appropriée. Pendant l`époque victorienne et édouardienne, des bottes de bouton avec une seule rangée de poinçonnage à travers le bout de capuchon ont été portées avec une canne. Les jours froids, il était fréquent de porter un manteau de redingote, un type de manteau coupé exactement le même que le manteau de la robe, avec la construction de couture de taille, seulement un peu plus long et plus complet pour lui permettre d`être porté sur le dessus du manteau de la robe. Bottes en cuir verni robe ont été portés jusqu`à l`époque édouardienne avec robe du matin. La pratique du port de chaussures en cuir verni est aujourd`hui réservée strictement pour les vêtements de soirée. Les pantalons sont non-menottés et portés avec des bretelles pour éviter que le haut du pantalon ne s`affiche sous le gilet.

Seuls les chemises blanches étaient portées avec des manteaux de robe. La chemise a été porté avec un col amovible debout avec des pointes d`aile ou de style «impérial» (debout). Le cravates le plus standard était une cravate formelle. La cravate était attachée dans le noeud d`Ascot caractérisé par la façon dont les extrémités se croisent devant, ou alternativement dans un noeud de ruche, attaché comme un noeud de quatre dans la main d`une cravate moderne. Une épingle de cravate décorative souvent ornée d`une pierre précieuse ou d`une perle a été utilisée pour garder la cravate bien rangée. La cravate était habituelle avec une robe de redingote lorsqu`elle était portée dans des occasions plus formelles à travers les époques victorienne et édouardienne, bien que le long foulard est venu à être porté de plus en plus après le tournant du siècle de la même manière qu`il est aujourd`hui avec la tenue du matin.